Les différentes formes de fatigue chronique et symptômes

De plus en plus de personnes sont concernées par un état d’épuisement chronique, appelé fatigue chronique ou asthénie chronique. L’ayant vécue moi-même, c’est une des raisons qui m’a poussée à en faire une spécialisation. J’ai découvert au fil de mes recherches qu’il existe 3 grandes typologies de fatigue chronique.

Mais avant d’entrer dans le détail, commençons par voir ce qu’est la fatigue.

Qu’est-ce que la fatigue ?

Selon le Larousse, la fatigue est  » un état physiologique consécutif à un effort prolongé, à un travail physique ou intellectuel intense et se traduisant par une difficulté à continuer cet effort ou ce travail. »

Il s’agit donc d’un état physiologique normal et, bien que pénible, nécessaire puisqu’il nous donne le signal de prendre du repos afin que notre corps récupère.

Seulement parfois, le repos ne suffit plus, et c’est pourquoi la fatigue peut devenir chronique.

Qu’est-ce que la fatigue chronique ?

Selon l’assurance maladie, «  L’asthénie est une fatigue anormale lorsqu’elle subsiste même après le repos. Elle provoque la sensation désagréable et pénible d’être incapable de mener à bien ses activités quotidiennes. Si ces symptômes se prolongent durant plus de six mois, on parle d’asthénie chronique. « 

On comprend donc qu’il s’agit d’un état d’épuisement difficile à vivre, que le repos n’améliore pas ou très peu.

Maintenant que les bases sont posées, voyons les trois types de fatigue chronique dont je vous parlais :

La fatigue chronique associée à une pathologie*

C’est la plus simple à comprendre ici : la fatigue est un symptôme dans de nombreuses pathologies, elle est dans ce cas comprise, même si elle n’est pas toujours prise en charge pour elle-même. Elle est souvent traitée en gérant la pathologie elle-même. On pourrait citer la maladie de Lyme, les cancers (où elle est plutôt conséquence des traitements lourds), la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, le lupus érythémateux disséminé, la polyarthrite rhumatoïde, l’hypothyroïdie non stabilisée, la fibromyalgie, etc.

La fatigue comme symptôme du Syndrome de Fatigue Chronique / Encéphalomyélite Myalgique (EM/SFC)

Voici la définition qu’en donne l’Open Medicine Foundation Canada :  » L’encéphalomyélite myalgique/syndrome de
fatigue chronique (EM/SFC) est une maladie multi-systémique complexe dont les nombreux symptômes peuvent changer avec le temps et diffèrent d’un patient à l’autre. Les symptômes les plus courants de l’EM/SFC sont un malaise post-effort (aggravation des symptômes même après un effort minimal), un sommeil non réparateur, une fatigue profonde, une déficience cognitive, une intolérance orthostatique et des douleurs. La cause de l’EM/SFC est actuellement inconnue, mais une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux semble être pertinente. Il n’existe pas de tests diagnostiques spécifiques ni de traitements approuvés par les IRSC.
« 

Classée parmi les troubles neurologiques dès 1969 par l’OMS, cette maladie est pourtant encore méconnue et
trop souvent stigmatisée comme psychosomatique voire psychiatrique. Son diagnostic n’est pas évident et se fait
en général par exclusion de toutes les autres causes possibles.
Selon le documentaire d’Arte « Le Syndrome de fatigue chronique – L’EM/SFC, une maladie trop peu (re)connue », ce syndrome semble être le plus souvent déclenché suite à une infection, ou une succession d’infections, notamment les infections à EBV comme la mononucléose mais aussi peut-être le Covid 19. Elle peut aussi parfois apparaître après un traumatisme. Elle serait probablement liée à un dysfonctionnement du système immunitaire.

Ainsi, l’EM/SFC est le plus souvent d’apparition brusque, ce qui la différencie de la fatigue chronique idiopathique, que l’on va voir en dessous.

La fatigue chronique idiopathique, ou fatigue chronique fonctionnelle

La fatigue chronique est dite idiopathique quand on n’y trouve pas de cause médicale visible : ni pathologie, ni EM/SFC. On l’appelle aussi fatigue fonctionnelle.

C’est presque le plus méconnu car très mal compris, les recherches étant rares sur le sujet. Les médecins étant formés à rechercher une pathologie, s’il n’y a rien, ils peuvent avoir tendance à catégoriser cela en dépression (ce qui peut être le cas, mais la dépression n’est pas toujours la cause de la fatigue, c’est parfois l’inverse), ou bien s’il n’y a pas de dépression, à considérer simplement qu’il n’y a rien. Il leur est conseillé d’accompagner les personnes par rapport à leur hygiène de vie, notamment sommeil, activité physique, etc, mais ils n’ont pas le temps pour ça et ne sont pas non plus formés à cela. C’est donc rarement fait d’après les témoignages. Les personnes se retrouvent donc seules avec leur épuisement, avec personne pour les guider.

On pourrait appeler cela un état d’épuisement généralisé, et le problème est que non pris en charge, il a tendance à s’aggraver à s’adjoignant au fur et à mesure de nombreux autres symptômes. Ceux-ci d’ailleurs peuvent parfois le faire confondre avec une fibromyalgie ou un EM/SFC.

Les symptômes, en plus de l’épuisement, sont les suivants :

  • Signes physiques :
    • symptômes musculaires /articulaires : douleurs, crampes, contractures…
    • troubles de l’appétit, prise de poids, fringales
    • troubles digestifs : colon irritable, ballonnements, constipation, etc
    • infections ORL chroniques et affaiblissement immunitaire
    • troubles du sommeil : insomnie, sommeil non récupérateur
    • céphalées, malaise général
    • perte de cheveux
  • Signes psychiques :
    • Troubles de la concentration / mémorisation, de la vigilance
    • Troubles de l’humeur, irritabilité, dépression, anxiété
    • Perte de motivation
  • Signes sexuels : baisse de libido, impuissance

Lorsque les personnes atteignent cet état d’épuisement avec tous ces symptômes associés, souvent elles sont dans l’incompréhension et cherchent à tout prix un diagnostic. Or parfois, il n’y en a pas, il s’agit « seulement » du résultat de nombreuses années à ignorer (consciemment ou non), leurs besoins, que ce soit sur le plan physique, émotionnel ou encore spirituel. C’est le corps qui dit stop, et qui indique clairement qu’il faut revoir son mode de vie (hygiène de vie, choix de travail, vie personnelle, etc.).

Sauf que c’est une prise de conscience parfois difficile à avoir, et que même après un déclic, les personnes ne savent pas toujours quoi changer et comment pour aller mieux.

Que peut apporter la naturopathie pour ces différents types de fatigue chronique ?

C’est justement là que le naturopathe a un rôle : grâce à un bilan de vitalité holistique et approfondi avec son client, il sera à même de lui apporter des conseils hygiéno-diététiques personnalisés, et de l’accompagner pas à pas sur la durée vers le mieux-être.

L’amélioration pourra être très notable, et on pourra même parler de rétablissement complet de la vitalité dans nombre de cas.

Evidemment, dans le cas d’une fatigue associée à une pathologie, ce sera surtout un soutien, un support pour apporter aux personnes un peu plus d’énergie, mais cela sera parfois limité.

Dans la fatigue chronique fonctionnelle et l’EM/SFC en revanche, l’accompagnement naturopathique sera particulièrement efficace et assez similaire. Il faudra toutefois que les personnes soient motivées à changer leurs habitudes en profondeur.

D’ailleurs, les études montrent qu’en cas de suspicion d’EM/SFC, il n’est pas toujours intéressant de chercher à affirmer un diagnostic d’EM/SFC par des examens poussés en médecine interne, sachant que  » les patients qui attribuent leurs symptômes à des facteurs modifiables (mode de vie, dépression) un un meilleur pronostic que ceux qui ont une croyance forte en une cause infectieuse ou immunologique « .1

D’autres articles suivront pour vous présenter les conseils naturopathiques en cas de fatigue.

Sources :

1.Fukuda K, Straus SE, Hickie I, Sharpe MC, Dobbing JG, Komaroff A. The chronic fatigue syndrome : a comprehensive approach to its definition and study. – International Chronic Fatigue Syndrome Study Group. Ann Intern Med 1944; 121:953-9.

Recevez mon ebook gratuit

.

Catégories

Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez mon ebook gratuit

.

Continuez votre saine lecture...